Historique

Historique

Geschichte


Des scientifiques libanais ont découvert au cours des années 1980 que la lumière solaire avait un pouvoir désinfectant sur l’eau. Cette découverte révolutionnaire n’a cependant pas reçu l’attention qu’elle méritait. Il manquait des études scientifiques systématiques ainsi que des adaptations afin de la rendre concrètement applicable. L’Eawag, l'Institut de Recherche de l'Eau du Domaine des EPF a par conséquent décidé dans les années 90 de relancer l’idée et de développer une méthode simple et fiable pouvant être utilisée dans les pays en développement.

Une équipe de recherche interdisciplinaire composée de microbiologues, virologues, ingénieurs, et spécialistes de l’eau ont alors mis au point une méthode ne requérant que des bouteilles en PET et de la lumière solaire: la méthode SODIS. L’Eawag a testé l’efficacité et l’applicabilité de cette méthode en laboratoire et sur le terrain dans des pays en développement. Ces tests ont prouvé l’efficacité, la simplicité d’emploi et la rentabilité de la méthode SODIS.

Des instituts de recherche renommés comme le Collège Royal de Chirurgie en Irlande ou l’Université de Uppsala, Suède ont également étudié la méthode SODIS. Leurs études ont confirmé l’effet désinfectant de la méthode et son influence positive sur la santé. L’Eawag a réalisé en outre des projets de recherche comprenant les aspects microbiologiques, de santé ainsi que des stratégies de formation, et examine les questions liées aux bouteilles en PET.

Au but du 2001 L’Eawag a commencé à lancer des projets dans plus de 25 pays en développement afin de rendre la méthode accessible à tous ceux qui en ont le plus besoin.








© SODIS 2019
Mise à jour: 19.12.2014